Archive for janvier 2009

Annulation du « Paris-Dakar des neiges »

janvier 27, 2009

logo-fne-web-littlecommuniqué de presse

mardi 27 janvier 2009

Annulation du « Paris-Dakar des neiges » :

les associations plongent la Croisière Blanche dans le noir !

FNE salue la très belle victoire en justice des associations, dont « Moutain Wilderness France », qui se battent depuis des années contre une course de 4×4, motos et quads dans des espaces naturels montagnards fragiles et magnifiques des Hautes Alpes.

Le juge arrête le chronomètre. Par ordonnance du 26 janvier 2009, le juge des référés du Tribunal administratif de Marseille, statuant en urgence, a suspendu l’arrêté du préfet des Hautes-Alpes, autorisant la « 32ème Croisière Blanche » qui devait s’engager aujourd’hui, ce 27 janvier 2009.

Ce n’est pas la première dois que la justice annule cette course au motif de son impact désastreux pour l’environnement… Par un jugement du 23 décembre 2008, le Tribunal Administratif de Marseille avait déjà annulé l’autorisation préfectorale pour la Croisière Blanche 2006. Mais c’est la première fois que le Juge intervient ..avant la course !

Une croisière blanche…très grise ! Cette victoire pour l’environnement permet d’épargner des sites d’une grande richesse faunistique et floristique : zone périphérique du Parc national des Ecrins, comprenant un grand nombre de ZNIEFF et de sites d’intérêt communautaire, refuges de nombreuses espèces protégées comme le tétras-lyre, le lynx, l’aigle royal ou la truite Fario…..

Pour FNE, cette victoire est aussi celle des vrais amoureux de la montagne qui estiment la nature appartient à tous et pas à un petit nombre qui se donne le droit de la détruire.

Les participants doivent rester sur la ligne de départ. Concrètement, il est interdit aux croisiéristes d’aller s’en donner à cœur joie dans les sentiers enneigés et tranquilles des vallées du Champsaur des Hautes Alpes.

Mickaël Bouillin, juriste bénévole de Moutain Wilderness prévient : « Le Préfet des Hautes-Alpes doit prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher matériellement le déroulement de la course qui devait commencer ce mardi 27 janvier 2009. L’organisateur de la course et les participants qui décideraient de se rendre sur les lieux en dépit de la décision de justice pourraient être pénalement sanctionnés, comme cela s’est produit en 2008 ».

Dernière minute : malheureusement, les associations constatent en ce moment même que plusieurs participants ont malgré tout pris le départ, sans se soucier de la décision de justice ! Les associations font appel à un huissier pour constater ces agissements inacceptables et engageront toutes les actions en justice nécessaires.

FNE demande à Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno d’intervenir immédiatement auprès des autorités de police locales pour que la décision du Tribunal administratif soit immédiatement respectée et que ce projet totalement grenello incompatible devienne un mauvais souvenir !

NB : Les associations engagées contre la « Croisière blanche » sont : Mountain Wilderness France, la Fédération française des clubs alpins et de montagne, la Commission internationale pour la protection des Alpes, Paysages de France, (associations membres du collectif la C.A.L.M.E), la Société alpine de protection de la nature (SAPN) et SOS Environnement Haute-Durance.

Publicités

Le «Dakar» enfin menacé…

janvier 14, 2009

Officiellement, l’étape du « Dakar » du 14 janvier qui devait notamment, en Argentine, traverser la Vallée de la Lune (photo) et une partie du lac de sel d’Atacama, a été annulée pour « cause de brouillard ». Une plaisanterie puisque qu’entre 3500 et 4700 mètres d’altitude, dans cette région, il y a du brouillard tous les jours en cette saison, l’hiver austral. La réalité est différente. D’une part des communautés indiennes ont fait savoir qu’elles étaient toujours opposées au passage de la caravane motorisée et d’autre par la Fondation pour la défense de l’environnement argentine (FUNAM) a demandé le 12 janvier à la Justice argentine d’interdire le passage du rallye, demande qui porte également sur les étapes du 17 et 18 janvier de la région de Cordoba. Et tous les éléments semblaient réunis pour que la justice donne satisfaction à la FUNNAM en raison des « graves préjudices causés à l’environnement », préjudices que l’on peut constater sur les images diffusées par les chaînes de télévision françaises. Les organisateurs du « Dakar » ont en effet oublié que cette course ne se déroulait pas dans des zones désertiques mais dans des espaces habités, cultivés et souvent protégés, notamment pour la préservation des rapaces, des flamands roses et des vigognes.

Mediapart

Dakar-2009: jeu de massacre environnemental en Amérique du Sud

janvier 3, 2009

Le rallye Dakar version 2009 abandonne l’Afrique pour traverser l’Argentine et le Chili. Plus d’un millier de véhicules se sont élancés pour un parcours de 9.500 kilomètres dans des régions extrêmement fragiles. Des mouvements d’agriculteurs ou de défense de l’environnement protestent.

Mediapart