Arrêtons le Paris-Dakar

by

Depuis des années, le Dakar traverse à toute berzingue les villes et villages d’Afrique, une véritable caravane qui véhicule avec elle la vision du monde des pays riches : compétition, individualisme et pollution.

Qu’il parte de Lisbonne – comme cette année -, de Clermont-Ferrand ou de Paris, le Dakar reste une compétition organisée par des sponsors français qui cache un brin de nostalgie du temps des colonies. Dans ce paysage où les habitants sont ravalés au rang de décor exotique pour individus en manque de sensations, plusieurs voix, notamment africaines, s’élèvent contre cette compétition d’un autre âge. Cette mentalité de colon apparaît clairement dans la façon dont les médias parlent des décès dus au Dakar. Ainsi, lorsqu’un pilote se tue en course, le journal L’Equipe – qui appartient aux organisateurs de l’épreuve – y consacre trois pages. Lorsque quelques jours plus tard, une fillette est écrasée par un véhicule du Dakar, seules quelques lignes lui sont dédiées, sans qu’on sache même son nom. Spectacle dangereux donc, – 23 morts (officiels) en 25 ans – cette course nous est connue avant tout par les médias, et surtout par la télévision. Les actualités sportives relatent les « exploits » de ces « aven-turiers ». D’ailleurs, les organisateurs l’ont placé au début du mois de janvier car, le football faisant relâche, il fallait combler le vide laissé par cette période creuse des calendriers sportifs et combler un manque à gagner.

L’idéologie sportive poursuit alors son oeuvre en nous disant que ces pilotes sont des héros, qu’il faudrait chaque jour se comporter comme eux, notamment au travail. Etre des vainqueurs, des fonceurs, accepter la hiérarchie établie par la loi du plus fort, ne pas tendre la main au voisin mais plutôt l’écraser…

Au plein milieu de nos villes, les propriétaires de 4X4 font vrombir leur bolide comme si la jungle urbaine nécessitait le même équipement que les sables du désert se fichant tant des risques encourus par les piétons, que de la pollution et de l’appauvrissement des ressources énergétiques. Ne nous y trompons pas, le Dakar est une immense caravane publicitaire dont le but est de vendre toujours plus de véhicules pour un semblant « d’aventure citadine ». Par exemple, la marque Lada Niva avait augmenté de 67% ses ventes suite au rallye de 1983.

Il y a peu, l’enduro du Touquet a été arrêté pour protéger les dunes du littoral français. Les terres africaines ne semblent pas en valoir autant. En prenant pour terrain de sport des pays étrangers, les occidentaux agissent comme des néocolonisateurs.

MOBILISONS-NOUS : ARRÊTONS LE PARIS-DAKAR ! ACTION à la fontaine St Michel à 16h30 vendredi 13 janvier 2006

ARRETONS LE PARIS-DAKAR Deux jours avant la fin de l’édition 2006, il est temps de réclamer que cette fin soit définitive…

— Le CAJO Collectif Anti-Jeux Olympiques

Publicités

Une Réponse to “Arrêtons le Paris-Dakar”

  1. David Duquerroigt Says:

    Je ne sais si cette intervention est encore possible (le problème du net c’est souvent l’absence de dates, pour une fois ici c’est le contraire : 2005, date de publication de votre « entrée », c’est loin en arrière, mais essayons). Pour avoir travaillé en coopération au Sénégal, même rétrospectivement et un peu à contretemps, je tenais à vous dire combien il faudrait d’actions comme la votre pour arriver enfin à insuffler un peu de minimum-lucidité dans les rapports nord-sud. Je ne parle pas de conscience ou de « moralisation », je dis bien lucidité minimum : réalisme, respect, réciprocité. Ce ne sont pas les dernières informations-massacres diffusées sur « l’Afrique » en général, comme si elle était faite d’un seul et vaste conglomérat de peuples supposés ataviquement attardés, qui vont faire progresser les choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :